Huiles essentielles de A à Z

Huile essentielle d’estragon

L’huile essentielle d’estragon (Artemisia dracunculus) est obtenue par distillation à la vapeur des feuilles, et parfois des tiges, d’une herbe vivace de la famille des Astéracées (Compositae).

L’huile essentielle d’estragon, de couleur claire à jaune pâle, sent l’herbe fraîche et piquante avec un soupçon d’anis et de terre.

Comment pouvez-vous l’utiliser ?

Photo de Olha Ruskykh sur Pexels.com

Qu’est-ce que l’estragon ?

L’estragon est une herbe vivace qui pousse en Europe, en Asie occidentale et dans le sud de la Russie. Aujourd’hui, elle est cultivée dans le monde entier, notamment aux États-Unis et en Europe. Vous trouverez peut-être de l’huile essentielle distillée en France, en Russie, en Hollande, en Hongrie, en Allemagne ou aux États-Unis.

L’estragon se caractérise par une tige robuste et érigée, avec des feuilles vertes brillantes, longues et fines, qui se détachent des branches. Elle atteint environ un mètre de haut et porte des grappes de petites fleurs vert jaunâtre.

Vous entendrez peut-être parler de cette plante comme du « petit dragon », traduit du latin « dracunculus« .

Il existe deux types d’estragon, le français et le russe. L’estragon français, réputé supérieur, est celui qui est utilisé à des fins culinaires et celui dont on tire généralement l’huile essentielle.

De nombreuses huiles de plantes Artemisia de la famille des Asteraceae doivent être utilisées avec précaution, voire pas du tout. Ces plantes possèdent souvent des niveaux élevés de cétones ou d’éthers phénoliques, qui peuvent tous deux être dangereux.

Par exemple, l’absinthe (Artemisia absinthium) ne doit jamais être utilisée à la maison. Certaines personnes recommandent de ne pas utiliser l’estragon à la maison, tandis que d’autres suggèrent de faire preuve d’une extrême prudence.

Si vous choisissez de l’utiliser, faites particulièrement attention à ce que vous obtenez. Comme toujours, recherchez le nom botanique. Pour un usage domestique, vous devez être sûr d’obtenir de l’Artemisia dracunculus. L’estragon russe (Artemisia dracunculoides) est très similaire, mais ne doit pas être utilisé.

La teneur élevée en estragole (méthyl chavicol) rend l’huile essentielle possiblement cancérigène. L’estragon contient également du méthyl eugénol, qui est une toxine cancérigène et narcotique.

Cette huile essentielle ne doit jamais être utilisée chez les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes qui prennent plusieurs médicaments ou pendant une période prolongée.

L’utilisation de l’estragon à des niveaux alimentaires normaux se situe dans la fourchette de sécurité. La recherche montre également que des quantités plus élevées pourraient être tolérables, mais des études supplémentaires doivent déterminer les limites supérieures sûres. (1)

L’huile essentielle d’estragon se mélange bien avec des huiles essentielles d’épices ou d’herbes comme le poivre noir (Piper nigrum), la graine de carvi (Carum carvi), la cardamome (Elettaria cardamomum) et la coriandre (Coriandrum sativum).

Elle est également attrayante mélangée avec la lavande (Lavandula angustifolia), le citron (Citrus limon), l’arbre à thé (Melaleuca alternifolia), le vétiver (Vetiveria zizanoides), et plus encore.

Utilisations de l’huile essentielle d’estragon

L’estragon est souvent utilisé dans le monde culinaire. Jean Valnet le mentionne dans son livre, affirmant qu’il remplace avantageusement le sel, le poivre et le vinaigre. (2) Cette herbe est largement utilisée dans la cuisine, en particulier pour le poisson ou la volaille, et est souvent infusée pour le vinaigre d’estragon.

L’essence d’estragon est utilisée dans l’industrie de la parfumerie et comme senteur pour le savon, les détergents, les cosmétiques, etc.

Utilisations historiques

Sur le plan médicinal, l’estragon était souvent transformé en une tisane appréciée des maharadjahs indiens. Les feuilles étaient également utilisées pour les problèmes menstruels et digestifs.

Valnet a répertorié de multiples usages internes de l’estragon :

  • Apéritif
  • Antispasmodique
  • Carminatif (soulage les flatulences)
  • Emménagogue (stimule le flux menstruel)
  • Antiseptique interne
  • Stimulant (digestif et général)
  • Stomachique (favorise l’appétit/assiste la digestion)
  • Vermifuge (anthelminthique – détruit les vers parasites).

Il a également écrit que l’estragon était censé avoir des propriétés anticancéreuses, même si nous savons aujourd’hui que les principaux constituants sont en fait cancérigènes.

Parfum

L’estragon est une note masculine de milieu ou de tête. Lors de l’élaboration de mélanges, il faut tenir compte du fait que les notes de tête sont les premières à être remarquées, qu’elles se dispersent rapidement et qu’elles se fondent dans l’impression plus durable des notes de cœur.

Si ce parfum est utilisé en parfumerie domestique, prenez les précautions nécessaires pour minimiser le contact avec la peau, comme le port de gants.

Précautions à prendre

En raison de ses composants cancérigènes, l’huile essentielle d’estragon ne doit pas être utilisée par les particuliers à des fins thérapeutiques, sauf si elle est utilisée par un aromathérapeute qualifié en collaboration avec un médecin.

Robert Tisserand recommande une utilisation cutanée maximale de 0,1 %. Pour des raisons de sécurité, il est préférable pour le particulier de choisir une autre huile essentielle pour un usage topique. (3)

Vous pourrez constater que certains textes recommandent l’ingestion d’huile essentielle d’estragon. Dans ce cas, il vaut mieux pécher par excès de prudence et choisir une autre huile essentielle ou un autre remède dont l’innocuité a été prouvée.

Avantages de l’huile essentielle d’estragon

L’estragon est cité dans de multiples sources comme étant anti-inflammatoire, antispasmodique, antiviral et carminatif. C’est également un diurétique, un stomachique et un tonique.

Bienfaits historiques

Les Perses utilisaient l’herbe pour stimuler l’appétit, et comme l’indique Valnet, l’estragon était bénéfique pour l’anorexie. Il l’a également répertorié comme un remède pour :

  • Flatulence
  • Indigestion (nerveuse ou autre)
  • Parasites intestinaux
  • Spasmes intestinaux
  • Menstruations douloureuses (dysménorrhée)
  • Douleurs rhumatismales (inflammation des articulations / arthrite rhumatoïde)
  • Pour ces problèmes, il était recommandé de prendre deux à trois gouttes de l’huile essentielle dans du miel ou une solution alcoolisée jusqu’à quatre fois par jour.

Cependant, nous savons aujourd’hui que les avantages de l’huile essentielle d’estragon sont dépassés par les risques. Il existe de nombreuses autres huiles essentielles et méthodes sûres qu’il vaudrait mieux utiliser à la place de l’estragon, notamment en cas d’ingestion.

Recherches, faits et études sur l’huile essentielle d’estragon

La plupart des études sur l’huile essentielle d’estragon portent sur ses avantages antimicrobiens.

Antibactérien

Dans leur ouvrage Aromatherapy for Health Professionals, 4e édition, Shirley et Len Price donnent un aperçu de l’activité antimicrobienne de l’huile essentielle. (4)

Il a été constaté que l’huile essentielle d’estragon était efficace contre Streptococcus pneumoniae. Cette bactérie à Gram positif était la principale cause de pneumonie au XIXe siècle et le principal responsable des cas de transmission communautaire chez les enfants et les personnes âgées. (5)

En outre, une étude menée en 2012 en Iran a montré que l’extrait d’Artemisia dracunculus était très efficace pour tuer à la fois Staphylococcus aureus et Escherichia coli. Vous les reconnaîtrez peut-être par les termes plus familiers de « S. aureus » ou « Staph A » et « E-coli« .

La quantité d’extrait d’estragon nécessaire était supérieure à celle habituellement utilisée. Cependant, d’autres études ont été recommandées pour déterminer si l’huile essentielle d’estragon pouvait être appliquée comme conservateur alimentaire naturel dans des applications commerciales.

Antiépileptique

Dans la médecine populaire iranienne, l’estragon est souvent administré comme un médicament antiépileptique. On pense que l’activité anticonvulsivante et sédative de l’herbe est due à la teneur en monoterpénoïdes de l’huile essentielle. (7)

Anticoagulant

Certaines huiles essentielles ont un effet sur la coagulation du sang. Tisserand énumère celles qui inhibent la coagulation ainsi que celles qui inhibent l’agrégation plaquettaire, dont l’estragon.

En 2007, une étude publiée dans le Journal of Ethnopharmacology a montré que l’extrait de feuilles d’estragon inhibe l’adhésion des plaquettes. Ces résultats donnent une crédibilité scientifique à l’utilisation traditionnelle de l’estragon comme anticoagulant. (8)

Une étude comparative réalisée en 2008 a examiné les effets de trois extraits de plantes sur l’adhésion des plaquettes à des plaques recouvertes de laminine. La laminine est, en termes simples, la protéine qui assure la cohésion du corps. (9)

Les extraits méthanoliques d’estragon (Artemisia dracunculus), de sarriette (Satureja hortensis) et de marjolaine (Origanum majorana) ont tous montré des actions inhibitrices positives sur les plaquettes.

Parmi les trois, l’estragon était le plus efficace. Ces résultats donnent une base scientifique à l’utilisation de ces herbes dans la médecine populaire pour le traitement de la thrombose et des maladies cardiovasculaires. (10)

Que retenir sur l’huile essentielle d’estragon ?

L’estragon est une herbe qui a connu une longue vie comme délice culinaire et comme substance médicinale dans certaines cultures.

Il était autrefois recommandé de le prendre par voie interne pour un certain nombre de problèmes, souvent liés à la digestion ou aux menstruations. La plante est encore utilisée en médecine populaire pour les maladies cardiovasculaires, l’épilepsie, etc.

Cependant, les tests actuels montrent que la présence de certaines substances phytochimiques comme l’estragole (méthyl chavicol) et le méthyl eugénol font de l’huile essentielle concentrée un agent cancérigène possible.

Pour cette raison, il n’est pas recommandé que cette huile essentielle soit utilisée par les particuliers sans l’avis d’une personne correctement formée à ses composants, ses dangers et son utilisation.

Si l’utilisation de l’huile essentielle est nécessaire pour une application telle que le parfum, certaines précautions doivent être prises. Premièrement, faites attention au nom botanique, qui devrait être Artemisia dracunculus.

Deuxièmement, prenez des précautions appropriées, comme le port de gants. N’utilisez pas l’huile essentielle en présence d’enfants, de personnes âgées, de personnes prenant plusieurs médicaments ou de personnes enceintes ou allaitantes.

L’huile essentielle ne doit pas non plus être utilisée pendant une période prolongée, pour quelque raison que ce soit, et ne doit pas être absorbée par voie interne.

Enfin, n’hésitez pas à continuer à utiliser l’herbe dans la cuisine. La quantité de composants dangereux dans l’herbe elle-même est négligeable, et elle est sans danger pour l’usage culinaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s