Comment choisir son huile essentielle de lavande ?

L’huile essentielle de lavande est probablement l’huile essentielle la plus fréquemment suggérée, l’une des premières que nous achetons et celle que nous consommons le plus souvent. Ce que nous ne réalisons souvent pas jusqu’à ce que nous ayons utilisé des huiles essentielles pendant un certain temps, c’est qu’il existe plusieurs variétés, et même plusieurs espèces, de lavandes disponibles comme huiles essentielles. Bien qu’elles partagent certaines propriétés importantes, elles sont très différentes dans leurs compositions chimiques et donc différentes dans leurs profils de sécurité et d’utilisation. Comment distinguer ces lavandes ?

Informations techniques sur la lavande

Famille : Lamiacées

Genre : Lavande

Espèces actuellement importantes en aromathérapie : L. angustifolia, L. spica, L. spicata, L. stoechas, L. x intermedia, L. officinalis, L. vera, L. latifolia.

Noms communs : Lavande anglaise, lavande française, lavande vraie, lavandin, lavande espagnole, lavande de haute altitude, lavande de l’Himalaya, lavande maillette, lavande de population, lavande fine, lavande aspic, lavande en pointe, lavandin grosso, lavandin super, lavandin abrial, lavande de Bulgarie.

Composants chimiques dominants : Linalol, acétate de linalyle, 1,8 cinéole, camphre (acétate de lavandulyle, lavandulol, terpinène-4-ol, beta-caryophyllène).

Formats d’extraction : Huile essentielle, extrait de CO2, hydrosol. L’hydrolat de lavande a une odeur très différente de celle de l’huile essentielle.

Propriétés thérapeutiques : Calme émotionnellement, soutient le système respiratoire, régénère la peau, soulage la douleur, antispasmodique, anti-inflammatoire, antimicrobien.

Mode d’application : inhalation, topique et orale. Les lavandes ne sont pas toutes aussi sûres à utiliser par voie orale.

Choisir l’huile essentielle de lavande adaptée à vos besoins

La lavande est un exemple très clair de l’importance de connaître le nom botanique de la plante utilisée pour créer votre huile essentielle et de pouvoir consulter un rapport CG/SM (chromatographie en phase gazeuse/spectrométrie de masse) de votre huile. Quel noms communs va de pair avec quel noms botaniques, avec quels constituants chimiques, qui déterminent alors les propriétés thérapeutiques et les recommandations de sécurité ?

Pour simplifier les choses, vous verrez le plus souvent trois noms communs différents : lavande, lavande aspic et lavandin. Comme vous verrez le plus souvent les noms botaniques Lavandula angustifolia, Lavandula latifolia et Lavandula x intermedia, ces trois espèces seront décrites plus en détail dans le reste de ce billet, avec une brève note sur Lavandula stoechas. Pour ces variétés et toute autre variété de lavande que vous pouvez voir en vente, assurez-vous de lire les descriptions, lorsqu’elles sont disponibles, afin de déterminer quelle variété particulière de lavande correspond à vos besoins spécifiques.

Caractéristiques de Lavandula angustifolia

La lavande angustifolia, anciennement connue sous le nom de L. officinalis ou L. vera, est la lavande que vous achèterez le plus souvent, et qui est la plus couramment disponible. Elle est principalement cultivée en Europe et peut être appelée lavande vraie, lavande bulgare, lavande anglaise, lavande de haute altitude, lavande de l’Himalaya, lavande du Cachemire, lavande maillette, parmi d’autres noms. La plus grande différence entre ces différentes variétés de L. angustifolia est l’endroit où la lavande est cultivée.

Les lavandes sont bien connues pour leur teneur élevée en linalol, un monoterpénol. Ce qui rend Lavandula angustifolia différente est quelle contient un pourcentage élevé d’esters, en particulier de l’acétate de linalyle. Cette synergie monoterpénol-ester est ce qui caractérise Lavandula angustifolia.

Certains détaillants identifieront une partie de leur lavande comme étant de la lavande de « haute altitude ». Plus l’altitude à laquelle la lavande est cultivée est élevée, plus elle contient d’esters. Comme ces esters sont ce qui donne à L. angustifolia ses merveilleuses propriétés apaisantes, ces lavandes d’altitude sont particulièrement convoitées.

L. angustifolia, une excellente huile harmonisante, est très appréciée pour sa capacité à calmer le système nerveux ainsi qu’à régénérer la peau. Elle est fréquemment utilisée par inhalation pour apaiser les émotions épuisées, soulager les maux de tête, diminuer l’anxiété et vous aider à vous détendre. Cette lavande, avec ses propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques, est aussi un bon choix pour les problèmes respiratoires, particulièrement pour les enfants, les femmes enceintes et les irritations respiratoires saisonnières.

Bien que cette lavande, avec son pouvoir régénérant pour la peau, soit un excellent choix pour apaiser les brûlures, à cette fin, L. latifolia est plus fréquemment recommandée comme le meilleur choix.

L’une des qualités les moins connues de L. angustifolia est sa capacité à réduire les crampes menstruelles. Il y a eu quelques études où la lavande a été utilisée avec succès en conjonction avec d’autres huiles, mais au moins deux études ont porté uniquement sur la lavande. Bakhtshirin et al (2015) ont utilisé une dilution de 2% d’huile essentielle de lavande massée sur l’abdomen et Nikjou et al (2016) ont utilisé une inhalation d' »essence » de lavande. Les deux essais cliniques ont fait état de différences statistiquement significatives dans les groupes de lavande sur l’effet de la lavande sur la douleur menstruelle.

Les propriétés de Lavandula latifolia

Lavandula latifolia, anciennement connue sous le nom de L. spicata ou L. spica, est le plus souvent identifiée comme lavande aspic, bien qu’on l’appelle parfois lavande espagnole ou lavande française. Elle a encore une teneur en linalol importante, mais avec beaucoup moins d’acétate de linalyle. Elle aura également une proportion élevée de 1,8 cinéole, et de nombreuses variétés ont également une proportion plus élevée de camphre. Il est important de noter que cela change les recommandations de sécurité pour cette huile, tout en modifiant ses propriétés thérapeutiques.

Les niveaux élevés de 1,8 cinéole et de camphre font de la lavande en pointe un excellent choix pour les maux de tête, les problèmes respiratoires, l’inflammation, apaiser les brûlures et les situations où une action antibactérienne plus forte est nécessaire. Ces constituants en font également un choix moins sûr pour les enfants et les femmes enceintes.

Alors que L. angustifolia est connue pour son effet calmante et relaxante, L. latifolia peut être plus stimulante pour certaines personnes, à la fois parce que l’acétate de linalyle, absent dans L. latifolia, contribue de manière significative aux propriétés calmantes de L. angustifolia et le 1,8 cinéole dans L. latifolia tend à être plus stimulant.

Utiliser Lavandula x intermedia

Lavandula x intermedia est un hybride de ces deux espèces, communément appelé lavandin. Comme vous pouvez l’imaginer, son profil chimique contient des quantités importantes de linalol, d’acétate de linalyle, de 1,8 cinéole et de camphre, certaines variétés étant plus proches de l’extrémité du spectre de L. angustifolia et d’autres plus proches de L. latifolia. Connaître le profil chimique du lavandin particulier que vous achetez vous guidera quant à la meilleure façon d’utiliser cette huile particulière. En tant qu’hybride, le lavandin peut être présent naturellement, mais à des fins commerciales, les plantes doivent être clonées.

Seul, le lavandin peut parfois offrir le meilleur des deux mondes, étant à la fois calmant et fortement antibactérien, mais cela signifie aussi qu’il est moins performant que l’une de ses plantes « mères ». Les lavandins sont principalement distillés pour l’industrie de la parfumerie, donc bien qu’ils fournissent la majeure partie de la lavande cultivée, ils ne sont généralement pas vendus par les détaillants en huiles essentielles.

Les usages de Lavandula stoechas

La lavande stoechas, souvent appelée lavande espagnole ou lavande française, a un profil très différent des autres lavandes. Cette lavande est en fait très faible en linalol sans acétate de linalyle. Elle est riche en cétones, en monoterpènes et en 1,8 cinéole. Cela en fait une très bonne huile essentielle pour les préoccupations antimicrobiennes et respiratoires, mais son profil est complètement différent de ce que nous appelons la « lavande ». Il est préférable d’utiliser cette huile essentielle sous la direction d’un praticien qualifié. Ne pas confondre cette huile essentielle avec les autres lavandes. Encore une fois, connaître le nom botanique de votre huile essentielle est d’une importance vitale lorsqu’il s’agit de lavande.

Quelle huile essentielle de lavande choisir ?

L. stoechas est mieux utilisée uniquement sous la direction d’un praticien qualifié, mais il reste trois espèces différentes de lavande parmi lesquelles choisir. Chacune des trois lavandes primaires soutiendra les émotions, la peau, les systèmes musculaires et respiratoires. Au risque de trop simplifier la situation, on pourrait choisir parmi ces trois huiles de la manière suivante :

L. angustifolia a l’effet calmant des esters de la synergie monoterpénol-ester, ce qui en fait la solution idéale pour apaiser et calmer les pensées anxieuses ou occupées, apaiser les symptômes liés au stress (maux de tête, insomnie occasionnelle, agitation, nausées, agitation, etc.) et aider l’organisme à se relaxer. Utilisez-le pour calmer les crampes menstruelles, apaiser les piqûres d’insectes et soulager les problèmes respiratoires des enfants et des femmes enceintes. La lavande apaise les brûlures et régénère les peaux abîmées. En règle générale, la lavande travaille à harmoniser les mélanges, est l’une des huiles essentielles les plus sûres et est sans contredit l’une des huiles essentielles les plus importantes à avoir dans une trousse de premiers soins.

L. latifolia, ou lavande en pointe, aux propriétés expectorantes et mucolytiques, est un excellent choix pour le soutien respiratoire et pour soulager les maux de tête. C’est aussi un bon choix en cas de dommages cutanés (brûlures, coupures, éraflures, piqûres, etc.), surtout lorsqu’un support antimicrobien est souhaité. Il aide le système musculo-squelettique et peut être utilisé en cas de douleurs musculaires ou articulaires. Il doit être utilisé avec précaution auprès des enfants en raison de sa teneur en cinéole 1,8 et en camphre, et il est préférable de ne pas l’utiliser du tout chez les femmes enceintes en raison de sa teneur en camphre.

Chaque lavandin aura son propre équilibre de constituants, donc son propre profil chimique et thérapeutique, qui identifiera ses meilleures propriétés thérapeutiques. C’est avec les lavandins et les autres espèces de Lavandula que les résultats des rapports CG/SM sont les plus importants, afin de déterminer quelles pourraient être les propriétés thérapeutiques de l’huile essentielle et les recommandations de sécurité.

Publicités

Une réflexion sur “Comment choisir son huile essentielle de lavande ?

  1. Pingback: 10 bienfaits de l’huile essentielle de lavande – Zen Essentiel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s