Comment booster votre système immunitaire – Les 10 meilleurs boosters

Nous sommes continuellement exposés à des organismes qui sont inhalés, avalés ou qui habitent notre peau et nos muqueuses. L’intégrité des mécanismes de défense de notre corps, ou système immunitaire, détermine si ces organismes mènent ou non à des maladies. Quand notre système immunitaire fonctionne correctement, nous ne le remarquons même pas. Mais lorsque notre système immunitaire est trop ou pas assez actif, nous courons un plus grand risque de développer des infections et d’autres problèmes de santé.

Si vous vous demandez comment renforcer votre système immunitaire, ne cherchez pas plus loin – ces 10 suppléments et huiles essentielles antimicrobiens, immunostimulants et antiviraux peuvent être utilisés à la maison pour améliorer votre santé.

Qu’est-ce que le système immunitaire ?

Le système immunitaire est un réseau interactif d’organes, de cellules et de protéines qui protègent l’organisme des virus et des bactéries ou de toute substance étrangère. Le système immunitaire neutralise et élimine les agents pathogènes comme les bactéries, les virus, les parasites ou les champignons qui pénètrent dans l’organisme, reconnaît et neutralise les substances nocives de l’environnement et lutte contre les cellules de l’organisme qui sont modifiées par une maladie. (1)

Les cellules du système immunitaire proviennent de la moelle osseuse, puis migrent pour protéger les tissus périphériques, circulant dans le sang et dans le système spécialisé des vaisseaux appelé système lymphatique.

Quand notre système immunitaire fonctionne correctement, nous ne le remarquons même pas. C’est lorsque la performance de notre système immunitaire est compromise que nous faisons face à la maladie. La sous-activité du système immunitaire entraîne des infections graves et des tumeurs de l’immunodéficience, tandis que la suractivité entraîne des maladies allergiques et auto-immunes. (2)

Pour que les défenses naturelles de notre corps fonctionnent bien, le système immunitaire doit être capable de différencier les cellules, les organismes et les substances du « moi » de ceux du « non-soi ». Les substances « non-soi » sont appelées antigènes, ce qui inclut les protéines à la surface des bactéries, des champignons et des virus. Lorsque les cellules du système immunitaire détectent la présence d’un antigène, le système immunitaire rappelle les souvenirs stockés afin de se défendre rapidement contre les pathogènes connus.

Cependant, nos propres cellules ont aussi des protéines de surface, et il est important que le système immunitaire ne travaille pas contre elles. Normalement, le système immunitaire a déjà appris plus tôt à identifier les protéines de ces cellules comme étant « soi », mais lorsqu’il identifie son propre corps comme « non-soi », cela s’appelle une réaction auto-immune. (3)

Ce qu’il y a d’étonnant dans le système immunitaire, c’est qu’il s’adapte et apprend constamment pour que l’organisme puisse lutter contre les bactéries ou les virus qui changent avec le temps. Il y a deux parties du système immunitaire – notre système immunitaire inné fonctionne comme une défense générale contre les pathogènes et notre système immunitaire adaptatif cible des pathogènes très spécifiques avec lesquels l’organisme est déjà en contact. Ces deux systèmes immunitaires se complètent dans toute réaction à un pathogène ou à une substance nocive. (4)

Maladies du système immunitaire

Avant d’apprendre exactement comment stimuler votre système immunitaire, commencez par comprendre que la plupart des troubles immunitaires résultent soit d’une réponse immunitaire excessive, soit d’une attaque auto-immune. Les troubles du système immunitaire comprennent :

Allergies et asthme

Les allergies sont une réaction inflammatoire à médiation immunitaire à des substances environnementales normalement inoffensives, les allergènes, qui provoquent une ou plusieurs maladies allergiques telles que l’asthme, la rhinite allergique, la dermatite atopique et les allergies alimentaires. Lorsque le corps réagit de façon excessive à un allergène, comme la poussière, les moisissures ou le pollen, il provoque une réaction immunitaire qui entraîne l’apparition de symptômes d’allergie.

Les allergies et l’asthme sont une épidémie croissante qui touche des personnes de tous âges, races, sexes et statuts socio-économiques. En France, on estime que l’asthme entraîne 60 000 hospitalisation par an et 900 décès. (5) La réponse immunitaire à une allergie peut être légère, allant d’une toux et d’un écoulement nasal à une réaction mettant la vie en danger, appelée anaphylaxie. Une personne devient allergique à une substance lorsque le corps développe des antigènes contre elle et réagit à une exposition répétée à cette substance.

Maladies immunodéficitaires

Une maladie immunodéficitaire se produit lorsque le système immunitaire manque une ou plusieurs de ses parties et qu’il réagit trop lentement à une menace. Les maladies immunodéficitaires peuvent être causées par des médicaments ou une maladie, ou il peut s’agir d’un trouble génétique, qu’on appelle immunodéficience primaire. (6)

Certaines maladies immunodéficitaires comprennent l’immunodéficience combinée grave, l’immunodéficience variable commune, le virus de l’immunodéficience humaine/syndrome immunodéficitaire acquis (VIH/sida), l’immunodéficience induite par les médicaments et le syndrome du greffon contre hôte. Toutes ces affections sont dues à une déficience grave du système immunitaire, ce qui entraîne des infections qui mettent parfois la vie en danger.

Maladies auto-immunes

Les maladies auto-immunes font que votre système immunitaire attaque les cellules et les tissus de votre propre corps en réponse à un déclencheur inconnu. Les maladies auto-immunes ont enregistré une augmentation alarmante dans le monde entier depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec plus de 80 troubles auto-immuns et une augmentation de l’incidence et de la prévalence de ces maladies. (7)

5 à 8 % de la population mondiale vit aujourd’hui avec une maladie auto-immune, et pour beaucoup d’entre eux, il est difficile d’obtenir un diagnostic précis immédiatement. En fait, il faut souvent environ cinq ans pour recevoir un diagnostic parce que les symptômes des maladies auto-immunes sont si disparates et vagues. Parmi les maladies auto-immunes, mentionnons la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, les maladies inflammatoires de l’intestin, la sclérose en plaques, le diabète de type 1, le psoriasis, la maladie de Graves (thyroïde hyperactive), la maladie de Hashimoto (thyroïde sous-active) et la vasculite.

Le traitement des maladies auto-immunes est généralement axé sur la réduction de l’activité du système immunitaire, mais votre première ligne de défense devrait consister à traiter les soucis intestinaux et à éliminer les aliments et les facteurs qui endommagent l’intestin. Plusieurs études ont montré qu’une perméabilité intestinale accrue est associée à plusieurs maladies auto-immunes et qu’elle semble être impliquée dans la pathogenèse de la maladie. (8)

Les 10 principaux stimulateurs du système immunitaire

Lorsque vous cherchez comment renforcer votre système immunitaire, optez pour ces 10 herbes, suppléments et huiles essentielles.

Échinacée

Bon nombre des constituants chimiques de l’échinacée sont de puissants stimulants du système immunitaire qui peuvent apporter une valeur thérapeutique importante. La recherche montre que l’un des avantages les plus importants de l’échinacée est ses effets lorsqu’elle est utilisée sur les infections récurrentes. Une étude publiée en 2012 dans Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine a révélé que l’échinacée avait des effets maximaux sur les infections récurrentes et que les effets préventifs augmentaient lorsque les participants utilisaient l’échinacée pour prévenir le rhume. (9)

Une étude menée en 2003 à la faculté de médecine de l’Université du Wisconsin a révélé que l’échinacée démontre des activités immunomodulatrices importantes. Après avoir passé en revue plusieurs douzaines d’expériences chez l’humain, y compris un certain nombre d’essais randomisés en double aveugle, les chercheurs indiquent que l’échinacée présente plusieurs avantages, dont l’immunostimulation, particulièrement dans le traitement des infections aiguës des voies respiratoires supérieures. (10)

Sureau

Les baies et les fleurs de la plante de sureau ont été utilisées comme médicament pendant des milliers d’années. Même Hippocrate, le « père de la médecine », a compris que cette plante était la clé pour stimuler votre système immunitaire. Il a utilisé le sureau en raison de ses nombreux bienfaits pour la santé, y compris sa capacité à combattre le rhume, la grippe, les allergies et l’inflammation. Plusieurs études indiquent que le sureau a le pouvoir de stimuler le système immunitaire, surtout parce qu’il s’est avéré efficace pour traiter les symptômes du rhume et de la grippe.

Une étude publiée dans le Journal of International Medical Research a révélé que lorsque le sureau était utilisé dans les 48 heures suivant l’apparition des symptômes, l’extrait réduisait la durée de la grippe, les symptômes étant soulagés en moyenne quatre jours auparavant. De plus, l’utilisation de médicaments de secours était significativement moins fréquente chez les personnes recevant de l’extrait de sureau que chez celles recevant un placebo. (11)

Argent colloïdal

Datant de l’Antiquité, l’argent était un remède populaire pour stopper la propagation des maladies. L’argent a historiquement et largement été utilisé comme agent antimicrobien à large spectre. Des recherches publiées dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine suggèrent que l’argent colloïdal a été capable d’inhiber significativement la croissance des bactéries cultivées dans des conditions aérobiques et anaérobiques. (12)

Pour faire l’expérience des bienfaits de l’argent colloïdal, il peut être utilisé de plusieurs façons. Comment renforcer votre système immunitaire avec ce supplément ? Il suffit de prendre une goutte d’argent colloïdal véritable en interne. Il peut également être appliqué sur la peau pour aider à guérir les blessures, plaies et infections. Toujours garder à l’esprit qu’il ne doit pas être utilisé pendant plus de 14 jours consécutifs.

Vous pouvez rencontrer beaucoup d’avertissements sur l’argent colloïdal causant une maladie irréversible appelée argyria (quand les gens deviennent bleus) ; cependant, ceci est causé par la mauvaise utilisation de produits qui ne sont pas de l’argent colloïdal véritable, comme des protéines ioniques ou argentées. (13)

Probiotiques

Parce que l’intestin qui fuit est une cause majeure de sensibilité alimentaire, de maladie auto-immune et de déséquilibre immunitaire ou d’affaiblissement du système immunitaire, il est important de consommer des aliments et suppléments probiotiques. Les probiotiques sont de bonnes bactéries qui vous aident à digérer les nutriments qui stimulent la désintoxication de votre côlon et soutiennent votre système immunitaire.

Des recherches publiées dans Critical Reviews in Food Science and Nutrition suggèrent que les organismes probiotiques peuvent induire différentes réponses cytokines. La supplémentation en probiotiques chez les nourrissons pourrait aider à prévenir les maladies à médiation immunitaire chez les enfants en améliorant le système immunitaire des muqueuses intestinales et en augmentant le nombre de cellules immunoglobulines et de cellules produisant des cytokines dans l’intestin. (14)

Racine d’astragale

L’astragale est une plante de la famille des haricots et des légumineuses qui a une très longue histoire en tant que stimulateur du système immunitaire et agent de lutte contre les maladies. Sa racine a été utilisée comme adaptogène dans la médecine traditionnelle chinoise depuis des milliers d’années. Bien que l’astragale soit l’une des herbes immunostimulantes les moins étudiées, il existe des essais précliniques qui montrent une activité immunitaire intrigante. (15)

Une revue récente publiée dans l’American Journal of Chinese Medicine a révélé que les traitements à base d’astragale ont démontré une amélioration significative de la toxicité induite par des médicaments tels que les immunosuppresseurs et les chimiothérapies contre le cancer. Les chercheurs ont conclu que l’extrait d’astragale a un effet bénéfique sur le système immunitaire et qu’il protège l’organisme des inflammations gastro-intestinales et des cancers. (16)

Gingembre

La médecine ayurvédique a compté sur la capacité du gingembre pour stimuler votre système immunitaire avant l’histoire. On croit que le gingembre aide à décomposer l’accumulation de toxines dans nos organes en raison de ses effets réchauffants. Il est également connu pour nettoyer le système lymphatique, notre réseau de tissus et d’organes qui aident à débarrasser le corps des toxines, déchets et autres matières indésirables.

La racine de gingembre et l’huile essentielle de gingembre peuvent traiter un large éventail de maladies grâce à leurs réponses immunitaires et anti-inflammatoires. La recherche montre que le gingembre a un potentiel antimicrobien, ce qui aide à traiter les maladies infectieuses. Il est également reconnu pour sa capacité à traiter les troubles inflammatoires causés par des agents infectieux tels que les virus, les bactéries et les parasites, ainsi que des agents physiques et chimiques comme la chaleur, l’acide et la fumée de cigarette. (17)

Ginseng

La plante de ginseng, appartenant au genre Panax, peut vous aider à renforcer votre système immunitaire et à combattre les infections. Les racines, les tiges et les feuilles de ginseng ont été utilisées pour maintenir l’homéostasie immunitaire et améliorer la résistance aux maladies ou aux infections. Le ginseng améliore la performance de votre système immunitaire en régulant chaque type de cellules immunitaires, y compris les macrophages, les cellules tueuses naturelles, les cellules dendritiques, les cellules T et les cellules B. Il contient également des composés antimicrobiens qui agissent comme mécanisme de défense contre les infections bactériennes et virales. (18)

Une étude publiée dans l’American Journal of Chinese Medicine a révélé que l’extrait de ginseng induit avec succès des réponses anticorps antigènes spécifiques lorsqu’il est administré par voie orale. Les anticorps se lient aux antigènes, tels que les toxines ou les virus, et les empêchent d’entrer en contact avec les cellules normales du corps et de leur nuire. En raison de la capacité du ginseng à jouer un rôle dans la production d’anticorps, il aide l’organisme à combattre les microorganismes envahisseurs ou les antigènes pathogènes. (19)

Vitamine D

La vitamine D peut moduler les réponses immunitaires innées et adaptatives et une carence en vitamine D est associée à une auto-immunité accrue ainsi qu’à une sensibilité accrue aux infections. La recherche montre que la vitamine D agit pour maintenir la tolérance et promouvoir l’immunité protectrice. De nombreuses études transversales ont établi un lien entre des taux plus faibles de vitamine D et une augmentation de l’infection. (20)

Une étude menée à l’Hôpital général du Massachusetts comptait 19 000 participants et a montré que les personnes ayant des taux de vitamine D inférieurs étaient plus susceptibles de déclarer une infection récente des voies respiratoires supérieures que celles ayant des taux suffisants, même après ajustement pour des variables comme la saison, l’âge, le sexe, la masse corporelle et la race. (21) Parfois, le traitement d’une carence nutritionnelle est la manière de renforcer votre système immunitaire.

Huile essentielle de myrrhe

La myrrhe est une résine, ou substance semblable à de la sève, qui est l’une des huiles essentielles les plus utilisées dans le monde. Historiquement, l’huile essentielle de myrrhe était utilisée pour traiter le rhume des foins, nettoyer et guérir les blessures et arrêter les saignements. La myrrhe renforce le système immunitaire grâce à ses propriétés antiseptiques, antibactériennes et antifongiques. (22)

Une étude réalisée en 2012 a validé l’efficacité antimicrobienne accrue de la myrrhe lorsqu’elle est utilisée en association avec de l’huile essentielle d’encens contre une sélection d’agents pathogènes. Les chercheurs ont conclu que l’huile essentielle de myrrhe a des propriétés anti-infectieuses et peut aider à renforcer votre système immunitaire. (23)

Huile essentielle d’origan

L’huile essentielle d’origan est connue pour ses propriétés cicatrisantes et immunitaires. Elle combat naturellement les infections grâce à ses composés antifongiques, antibactériens, antiviraux et antiparasitaires. Une étude publiée en 2016 dans Critical Reviews in Food Science and Nutrition a révélé que les principaux composés responsables de l’activité antimicrobienne de l’origan sont le carvacrol et le thymol. (24)

Plusieurs études scientifiques ont montré que l’huile essentielle d’origan présentait une activité antibactérienne contre un certain nombre d’isolats bactériens et d’espèces, dont B. laterosporus et S. saprophyticus. (25)

Comment booster votre système immunitaire avec des changements de style de vie ?

Je devrais également souligner l’importance d’intégrer l’activité physique à votre routine quotidienne et hebdomadaire pour renforcer votre système immunitaire. Une étude humaine publiée en 2018 dans Aging Cell a révélé que des niveaux élevés d’activité physique et d’exercice physique améliorent l’immunosénescence (détérioration graduelle du système immunitaire) chez les personnes âgées de 55 à 79 ans, comparativement à celles du même groupe d’âge qui étaient physiquement inactives. L’étude souligne également que l’activité physique ne protège pas contre toute l’immunosénescence qui se produit. Cependant, la diminution de la fonction et de l’activité du système immunitaire d’une personne peut être influencée par une diminution de l’activité physique en plus de l’âge. (26)

Précautions à prendre pour renforcer votre système immunitaire

En cherchant comment renforcer votre système immunitaire, faites preuve d’une certaine prudence. Si vous utilisez ces herbes et huiles essentielles qui renforcent le système immunitaire, rappelez-vous que les produits sont extrêmement puissants et ne doivent pas être pris pendant plus de deux semaines à la fois. Il est important de se donner une pause entre les longues doses.

De plus, si vous êtes enceinte, soyez prudente lorsque vous utilisez des huiles essentielles et communiquez avec votre fournisseur de soins de santé avant de le faire. Chaque fois que vous utilisez des remèdes naturels comme des suppléments de plantes, c’est une bonne idée de le faire sous les soins de votre médecin ou nutritionniste.

Dernières réflexions sur le boost du système immunitaire

  • Le système immunitaire est un réseau interactif d’organes, de cellules et de protéines qui protègent l’organisme des virus et des bactéries ou de toute substance étrangère.
  • Quand notre système immunitaire fonctionne correctement, nous ne le remarquons même pas. C’est lorsque la performance de notre système immunitaire est compromise que nous faisons face à la maladie.
  • Les plantes, les herbes et les minéraux peuvent être utilisés pour prévenir et combattre les infections en raison de leurs propriétés antimicrobiennes et immunitaires.
  • Les 10 principaux stimulateurs du système immunitaire comprennent l’échinacée, le sureau, l’argent colloïdal, les probiotiques, la racine d’astragale, le gingembre, le ginseng, la vitamine D, la myrrhe et l’origan.

Achetez maintenant vos huiles essentielles pour booster votre système immunitaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s