11 raisons pour lesquelles vous êtes toujours fatigué (et remèdes naturels)

Vous vous demandez : « Pourquoi suis-je si fatigué ? » Avez-vous l’impression que peu importe combien de temps vous dormez, vous êtes toujours fatigué ? Comme le dit la Fondation Nationale du Sommeil,

« La plupart d’entre nous savons qu’une bonne nuit de sommeil est importante, mais trop peu d’entre nous font réellement de ces huit heures environ entre les draps une priorité. Nous avons oublié ce que c’est que d’être vraiment, vraiment reposé. Pour compliquer davantage les choses, les stimulants comme le café et les boissons énergisantes, les réveils et les lumières extérieures – y compris celles des appareils électroniques – interfèrent avec notre rythme circadien, ou notre cycle naturel de sommeil et d’éveil ». (1)

Bien sûr, une bonne nuit de sommeil est importante pour avoir beaucoup d’énergie, mais il y a plus que le simple fait de bien dormir. Si vous avez toujours de la difficulté à garder votre énergie, des facteurs comme votre régime alimentaire, votre équilibre hormonal, votre routine d’exercice, la quantité de facteurs de stress mental dans votre vie et votre génétique sont tous des facteurs pertinents à considérer.

Tous ces facteurs influencent vos niveaux hormonaux d’une manière ou d’une autre, et beaucoup d’entre eux peuvent rendre difficile le sommeil la nuit et la gestion des sources de stress quotidiennes, vous laissant épuisé.

Heureusement, il existe de nombreuses modifications de style de vie que vous pouvez mettre en œuvre pour lutter contre la fatigue et récupérer votre énergie. Si vous êtes toujours fatigué, il est important de faire du sommeil – un sommeil de qualité – une priorité. Mais si vous atteignez ce seuil de huit heures et que vous vous sentez toujours épuisé, votre faible niveau d’énergie peut être un indicateur d’un problème sous-jacent. Découvrons pourquoi vous êtes toujours fatigué.

11 raisons pour lesquelles vous êtes toujours fatigué + des remèdes naturels !

Maladie de la thyroïde

Les maladies de la thyroïde peuvent causer une grande variété de symptômes, notamment :

  • fatigue
  • mauvaise humeur
  • douleurs musculaires et articulaires
  • gain ou perte de poids
  • problèmes de vue
  • faible rendement au travail
  • variations de la température du corps
  • changements d’appétit

Un trouble thyroïdien peut se manifester sous différentes formes parce que la glande thyroïde est considérée comme une « glande maîtresse », c’est-à-dire une glande qui sécrète des hormones qui, d’une façon ou d’une autre, ont un impact sur presque toutes les fonctions du corps. Par exemple, la glande thyroïde est responsable de la régulation de la température corporelle, de la fréquence cardiaque, de la production de protéines, et aide également à contrôler votre taux métabolique et vos niveaux d’énergie.

Les causes des maladies de la thyroïde

Comment les troubles de la thyroïde sont-ils causés ? On croit qu’il y a quatre principales causes de maladies thyroïdiennes, qui peuvent être la raison pour laquelle vous vous sentez toujours fatigué :

  • Les déséquilibres hormonaux causés par le stress et le régime alimentaire
  • Intolérances alimentaires à des choses comme le gluten et les produits laitiers
  • Exposition aux rayonnements et à la toxicité
  • Une carence nutritionnelle en iode ou en sélénium

Remèdes naturels pour les maladies de la thyroïde

Une maladie de la thyroïde peut vous faire sentir léthargique. Voici quelques moyens qui peuvent vous aider à vous rétablir :

  • Évitez le gluten et la plupart des produits laitiers (surtout de vaches à caséine A1).
  • Évitez les toxines et les métaux lourds comme le BPA (bisphénol A) que l’on trouve dans les bouteilles de plastique et les canettes d’aluminium.
  • Faites vérifier vos niveaux d’iode et de sélénium et ajoutez ensuite d’autres sources alimentaires des deux, ou prenez des suppléments au besoin.
  • Détoxifiez votre corps des métaux lourds en utilisant des produits comme le chardon-marie, le curcuma, la chlorelle et la coriandre, et envisagez de faire enlever les plombages métalliques de vos dents.
  • Consommez des herbes adaptogènes et des super aliments comme la poudre de maca, l’ashwagandha et le tulsi.
  • Ajustez votre régime alimentaire pour avoir un apport plus faible en glucides, mais incluez beaucoup de protéines maigres et de sources de gras saines (surtout des aliments comme l’huile de noix de coco, le lait de coco, l’avocat, le bœuf nourri à l’herbe, le poisson sauvage, le chia, les graines de lin et les graines de chanvre).

Fatigue surrénalienne ou syndrome de fatigue chronique

On croit que la fatigue surrénalienne affecte jusqu’à 80 % des adultes dans le monde et qu’elle est causée par un déséquilibre hormonal, semblable à celui qui est à l’origine des maladies de la thyroïde. (2) Vos glandes surrénales sont des glandes endocrines extrêmement importantes qui libèrent plus de 50 hormones différentes, y compris les hormones de régulation de l’énergie, le cortisol et l’adrénaline.

Le syndrome de fatigue chronique provoque des symptômes similaires à la fatigue surrénale. Les femmes sont quatre fois plus susceptibles de souffrir du syndrome de fatigue chronique, surtout celles qui sont dans la quarantaine ou la cinquantaine, qui est le groupe d’âge le plus touché.

Les symptômes du syndrome de fatigue chronique et du syndrome de fatigue surrénalienne sont similaires et comprennent :

  • une fatigue qui ne disparaît pas même après avoir bien dormi
  • difficulté à s’endormir et à rester endormi pendant la nuit
  • douleurs musculaires et articulaires
  • rigidité et sensibilité
  • maux de tête
  • tomber fréquemment malade, par exemple en ayant un mal de gorge, un rhume ou des symptômes ressemblant à ceux de la grippe
  • prise de poids
  • des problèmes digestifs comme la constipation ou les crampes
  • confusion mentale
  • difficulté à se concentrer et à se souvenir clairement des choses

Ces hormones clés augmentent et diminuent en fonction de la quantité de stress que subit votre corps. Par conséquent, les niveaux de stress élevés et les symptômes de fatigue surrénalienne sont étroitement liés – c’est aussi pourquoi se sentir frénétique, occupé et tendu équivaut à se sentir toujours fatigué !

Causes de la fatigue surrénalienne

Lorsque vous êtes soumis à un niveau de stress élevé en raison de circonstances émotionnelles, physiques et mentales – ce qui est courant chez presque tous les adultes dans notre société moderne très occupée – vos surrénales peuvent souffrir et la fatigue peut s’installer. Il existe de nombreuses causes potentielles de la fatigue surrénalienne qui vous font vous sentir complètement anéanti, et elles comprennent :

  • les événements familiaux stressants
  • les toxines et la pollution de l’environnement
  • stress chronique dû aux finances ou à une situation professionnelle défavorable
  • traumatisme émotionnel et abus
  • manque de sommeil
  • surmenage
  • abus de drogues et d’alcool
  • alimentation pauvre

Causes du syndrome de fatigue chronique

Les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique présentent habituellement des anomalies spécifiques et mesurables, notamment

  • l’activité hypothalamique
  • dysfonctionnement pituitaire
  • une faible immunité, y compris un faible nombre de « cellules tueuses » naturelles
  • des déficiences hormonales qui sont parfois négligées dans une analyse de sang standard
  • infections fréquentes
  • prolifération de levures

Remèdes naturels pour la fatigue surrénale et chronique

Afin de retrouver votre énergie, que pouvez-vous faire pour résoudre définitivement la fatigue surrénale ou chronique ?

  • Changez votre régime alimentaire en évitant la caféine, les excès de sucre et de glucides, les huiles hydrogénées, les aliments transformés et emballés. Faites plutôt le plein de gras, de protéines et de légumes frais qui sont sains et équilibrés sur le plan hormonal.
  • Les herbes adaptogènes peuvent également être extrêmement utiles pour aider à soulager la fatigue surrénale et chronique. Des études médicales ont montré que les adaptogènes – des aliments naturels qui aident à équilibrer les hormones et à réduire la réponse du corps au stress – peuvent aider à améliorer les niveaux de cortisol, la sensibilité à l’insuline et donner une meilleure énergie. (3) Essayez donc des adaptogènes comme l’ashwaganda, le basilic sacré et la racine de maca, en plus de nutriments comme les huiles de poisson oméga-3, le magnésium, la vitamine B5, la vitamine B12, la vitamine C, la vitamine D3 et le zinc.
  • Limitez votre stress en faisant régulièrement de l’exercice de façon saine, en dormant suffisamment et en pratiquant diverses techniques de relaxation comme la lecture, la tenue d’un journal, la prière et toute autre activité qui vous convient.

Mode de vie sédentaire

Dans les environnements de travail actuels, très occupés et orientés vers le bureau, il est courant pour de nombreuses personnes de développer un style de vie sédentaire.

Être assis toute la journée est très pénible pour le corps et cause souvent des courbatures, des douleurs dans le cou, des raideurs, des maux de dos et des maux de tête chroniques – de plus, un tel mode de vie peu énergique provoque de la fatigue, vous donnant l’impression d’être toujours fatigué ! Votre corps est fait pour bouger, alors quand il ne fait pas d’activités régulières, vous pouvez éprouver des problèmes d’humeur, de léthargie, de fatigue et de prise de poids.

Ce qui cause un mode de vie sédentaire :

  • travail de bureau
  • absence de mouvement
  • problèmes dorsaux
  • douleur chronique
  • position assise habituelle
  • absence de motivation

L’exercice régulier peut aider à équilibrer les hormones, améliorer la résistance à l’insuline et vous aider à mieux dormir, tous ces éléments étant importants pour combattre un manque d’énergie. L’exercice fait des merveilles pour le corps en libérant des endorphines, en augmentant votre endurance et en améliorant votre humeur. (Bien sûr, il peut aussi ajouter plus de tonus musculaire à votre corps tout en brûlant les graisses malsaines).

Un des plus grands avantages d’être plus actif ?

Il aide de nombreuses personnes à réguler les schémas hormonaux qui leur permettent de mieux dormir la nuit. Selon le département des sciences de l’exercice de l’Université de la Caroline du Sud, l’exercice a un effet particulièrement puissant sur le sommeil. Les chercheurs d’une étude réalisée en 2005 ont conclu qu' »aucun autre stimulus ne provoque un épuisement plus important des réserves d’énergie, une dégradation des tissus ou une élévation de la température corporelle, respectivement ». L’exercice offre une alternative potentiellement attrayante ou un traitement adjuvant pour l’insomnie… L’exercice pourrait être un moyen sain, sûr, peu coûteux et simple d’améliorer le sommeil ». (4)

Même lorsque vous vous sentez fatigué, si vous pensez que le fait de sauter votre programme d’exercice normal aura un impact positif sur votre énergie, vous pourriez songer à laisser tomber le gym ou la course que vous aviez prévue. L’exercice peut en fait vous aider à vous réveiller ! Après tout, la journée est faite pour que nous soyons actifs et à l’extérieur au moins 30 minutes par jour… plutôt que d’être enchaînés à votre bureau ou de travailler dur dans la cuisine.

Bien qu’il puisse sembler difficile de commencer lorsque vous êtes toujours fatiguée, l’exercice à long terme se traduira par un meilleur équilibre hormonal et une énergie prolongée à mesure que vous vous y habituerez.

Une étude menée par l’Université de Géorgie, par exemple, a révélé que lorsque les adultes initialement sédentaires ont commencé à faire de l’exercice léger pendant six semaines – seulement trois jours par semaine pendant environ 20 minutes – ils avaient plus d’énergie dans l’ensemble par rapport au moment où ils ont commencé. (5)

Comment se bouger ?

  • Utilisez un bureau debout ou un bureau qui s’adapte à la position assise et debout.
  • Asseyez-vous sur un grand ballon d’exercice. Il maintient votre dos plus droit et engage votre tronc sans exercer autant de pression sur vos hanches et vos jambes.
  • Prenez des pauses « marche ». Faites le tour de votre immeuble, de votre bureau ou de votre espace de stationnement en marchant pendant des blocs de 15 minutes à la fois.
  • Planifiez des activités régulières à l’extérieur ou faites de l’exercice juste avant ou après le travail. Ce que je préfère, c’est une séance d’entraînement rapide en rafale, dès le matin.
  • Prenez des pauses d’étirement de 5 minutes pour chaque heure de travail.

Dépression

La dépression est l’un des troubles mentaux et des zappers énergétiques les plus courants avec 300 millions de personnes atteintes dans le monde . (6)

Les causes de la dépression

On croit que la dépression est causée par des éléments tels que :

  • un stress élevé
  • problèmes émotionnels non résolus
  • déséquilibres des neurotransmetteurs
  • déséquilibres hormonaux
  • alcool
  • carences alimentaires
  • manque de lumière du soleil
  • toxicité des métaux lourds
  • allergies alimentaires

Remèdes naturels contre la dépression

Un des symptômes les plus importants et les plus difficiles à traiter en ce qui concerne la dépression ? Manque d’énergie et faible motivation. Heureusement, des changements dans votre alimentation peuvent vraiment aider à soulager la dépression. En effet, les aliments peuvent affecter de façon significative notre humeur via l’action des neurotransmetteurs de notre cerveau. Suivez un régime antidépresseur pour commencer à stimuler votre capacité à produire des « hormones de bien-être » :

  • Réduisez considérablement votre consommation d’aliments transformés et raffinés, de repas-minute, d’aliments riches en sucre, de grandes quantités de glucides simples, de caféine et d’alcool.
  • Remplacez ces aliments énergisants par des protéines, des légumes, des gras sains comme les acides gras oméga-3 et les aliments à base de noix de coco, et d’autres aliments entiers qui constituent un régime de guérison.
  • Vous pouvez également essayer d’intégrer l’exercice, les techniques de relaxation et les huiles essentielles dans votre routine quotidienne. Les huiles essentielles, par exemple, sont un moyen entièrement naturel et économique de stimuler l’humeur.
  • Essayez des huiles essentielles comme la rose, la bergamote, la lavande, la camomille romaine et l’ylang ylang dont il a été prouvé qu’elles aident à améliorer l’humeur de nombreuses personnes souffrant de dépression et d’anxiété.

Sommeil de mauvaise qualité (pas assez ou pas constant)

La plupart des adultes ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil de façon constante, chaque nuit, pour se sentir au mieux de leur forme, selon la National Sleep Foundation. (7)

Les causes du mauvais sommeil :

  • mauvaise alimentation
  • stress
  • veille tardive
  • consommation d’alcool
  • certains médicaments ou suppléments
  • un déséquilibre de l’humeur ou des hormones
  • traumatisme ou abus
  • fatigue surrénale
  • la douleur et les douleurs chroniques
  • RGO/reflux d’acide/troubles digestifs
  • une vie familiale normale – nourrissons, enfants, etc.

Il y a une telle gamme de raisons pour lesquelles nous ne dormons peut-être pas assez longtemps ou bien – et beaucoup plus de raisons que celles que j’ai énumérées ici. Cependant, il est important, si vous voulez un bien-être à long terme pour vous et votre famille, de prendre activement des habitudes de sommeil saines.

« Les études sur la privation de sommeil montrent à plusieurs reprises un impact négatif sur l’humeur, la performance cognitive et la fonction motrice », affirment les chercheurs du département de neurologie de l’école de médecine de l’Université Emory. (8)

Bien qu’il ne soit pas surprenant que vous ayez besoin de dormir pour éviter de vous sentir toujours fatigué, vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’un petit manque de sommeil au fil du temps peut vraiment s’accumuler et nuire à votre santé et à votre humeur.

Une étude de la clinique du sommeil effectuée par l’école de médecine de l’Université de Pennsylvanie a révélé que la restriction chronique des périodes de sommeil (dormir entre 4 et 6 heures par nuit sur une période de 14 jours) entraînait des déficits cumulatifs importants de la performance cognitive pour toutes les tâches. L’étude a conclu que « la restriction chronique du sommeil à six heures ou moins par nuit produisait des déficits de rendement cognitif équivalant à jusqu’à deux nuits de privation totale de sommeil ». Il semble que même une restriction relativement modérée du sommeil peut sérieusement altérer les fonctions neurocomportementales en éveil chez les adultes en bonne santé. (9)

Il est également utile de savoir si vous souffrez ou non d’apnée du sommeil, un trouble qui entraîne un sommeil de mauvaise qualité en raison de pauses incontrôlables dans la respiration, de respirations superficielles pendant le sommeil et d’un réveil soudain et surprenant. Pendant la nuit, une personne souffrant d’apnée du sommeil peut arrêter de respirer jusqu’à 30 fois par heure, souvent pendant de très brefs moments et sans que la personne en soit consciente. En fait, une constatation effrayante est que plusieurs personnes souffrant d’apnée du sommeil pensent qu’elles dorment bien !

Pour confirmer si vous faites de l’apnée du sommeil ou non, un test d’étude du sommeil appelé polysomnogramme devra être effectué.

Par ailleurs, vous saurez maintenant si vous souffrez ou non de narcolepsie, un trouble neurologique chronique qui rend difficile pour le cerveau de contrôler les cycles sommeil-éveil. Ce trouble nuit à la qualité de vie, car les symptômes comprennent une somnolence extrême et l’endormissement involontaire pendant une activité comme le travail ou l’école.

Des moyens naturels pour s’endormir rapidement :

  • Pratiquez des techniques de relaxation qui vous aident à vous détendre et à vous endormir, comme la tenue d’un journal ou la lecture.
  • Prenez un bain de sel d’Epsom pour apaiser vos muscles et soulager votre esprit.
  • Prenez des suppléments de magnésium dans la gamme de 300 à 400 milligrammes, qui favorisent la relaxation et soulagent les douleurs musculaires.
  • Utilisez des huiles essentielles telles que la lavande ou l’encens.
  • Évitez les repas sucrés et riches en glucides avant le coucher, qui peuvent vous donner un « pic de sucre » et vous empêcher de dormir.
  • Limitez la caféine à de petites quantités le matin, ou au moins cessez de la consommer l’après-midi.
  • Éteignez tous les appareils électroniques deux heures ou plus avant de vous coucher pour éviter l’exposition à la lumière bleue, qui peut perturber les niveaux de mélatonine et rendre votre esprit difficile à endormir.

Anémie

L’anémie est une maladie dans laquelle une personne a un taux de globules rouges inférieur à la normale. L’anémie est liée à un faible apport d’oxygène qui atteint les cellules et les tissus dans tout l’organisme.

Les symptômes de l’anémie comprennent :

  • la sensation d’être toujours fatigué malgré le fait que vous dormiez
  • faiblesse des os et des muscles
  • difficulté à faire de l’exercice
  • être incapable de se concentrer

Et dans les cas extrêmes :

  • fatigue, évanouissement
  • souffle court
  • crise cardiaque, angine de poitrine
  • dysfonctionnement de la rate
  • problèmes digestifs
  • jaunissement de la peau

Les causes de l’anémie

L’anémie se produit lorsqu’il y a un problème avec les globules rouges qui produisent l’hémoglobine, une protéine qui transporte l’oxygène dans tout le corps, surtout au cerveau où il est très nécessaire.
Elle est liée à un manque de fer dans le sang, en plus d’un faible taux de vitamine B12 et de folate.
L’anémie peut également être causée par une perte de sang ou par un régime alimentaire trop pauvre en ces nutriments essentiels et, par conséquent, nuire à la capacité de l’organisme de produire suffisamment d’hémoglobine.
Selon le National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, « Si vous souffrez d’anémie, votre corps ne reçoit pas assez de sang riche en oxygène. Par conséquent, vous pouvez vous sentir fatigué ou faible. Vous pouvez aussi avoir d’autres symptômes, comme l’essoufflement, les étourdissements ou les maux de tête. » (10)

Remèdes naturels pour l’anémie

Les symptômes de l’anémie peuvent être grandement réduits en améliorant votre alimentation et en incluant beaucoup d’aliments riches en fer, en vitamine B12 et en folate. Ces aliments comprennent :

  • Le foie (de bœuf, de poulet, etc.) qui est extrêmement riche en fer et en vitamines B.
  • La mélasse, un édulcorant naturel sain et riche en fer.
  • La levure de bière, qui est chargée de vitamines B et qui a un goût de fromage, mais qui est en fait totalement exempte de produits laitiers.
  • Les aliments riches en vitamine C qui aident à l’absorption du fer, comme les agrumes et les légumes crucifères comme le brocoli ou le chou-fleur.
  • Des légumes à feuilles vertes qui contiennent une quantité importante de fer et de folate.

Syndrome de fuite intestinale

Le syndrome de l’intestin qui fuit est un trouble dans lequel votre appareil digestif est endommagé et de petits trous commencent à se former dans la paroi de votre intestin. De petites particules qui ne peuvent normalement pas passer à travers la paroi de l’intestin commencent à s’infiltrer dans la circulation sanguine. Lorsqu’une personne est atteinte du syndrome de l’intestin qui fuit, certaines des choses qui peuvent passer à travers la paroi intestinale comprennent des protéines comme le gluten, les mauvaises bactéries et les particules d’aliments non digérés.

Les symptômes du syndrome des fuites intestinales sont les suivants :

  • sensation de fatigue
  • problèmes digestifs comme les crampes, les ballonnements ou la diarrhée
  • irritations et éruptions cutanées
  • des difficultés de concentration et d’apprentissage
  • douleurs musculaires et articulaires
  • maux de tête
  • prise de poids
  • changements de mentalité

Les causes du syndrome de fuite intestinale :

  • médicaments sur ordonnance
  • antibiotiques
  • manger des aliments riches en phytates et en lectines – tels que les grains glutineux, les noix, les graines (non trempés ou germés)
  • aliments OGM
  • aliments transformés, sucres raffinés ajoutés, sirop de maïs à haute teneur en fructose
  • maladie thyroïdienne
  • maladies auto-immunes

Lorsqu’il s’agit de vos niveaux d’énergie, un syndrome de l’intestin qui fuit est problématique parce qu’il peut entraîner une malabsorption des nutriments qui réduit l’apport fonctionnel de votre corps en vitamines et minéraux essentiels.

Par exemple, les vitamines B sont cruciales pour la production d’énergie parce qu’elles sont responsables de la transformation des composés de base présents dans les aliments que vous mangez – comme le glucose, les acides aminés et les acides gras – en « carburant » utilisable par l’organisme. Les niveaux de fer et de zinc (des nutriments importants pour la circulation de l’oxygène dans le corps) peuvent également devenir faibles en raison d’un intestin qui fuit.

Remèdes naturels pour le syndrome de fuite intestinale

Pour résoudre efficacement le syndrome de fuite intestinale, vous devez également adapter votre alimentation et certains facteurs de votre mode de vie :

  • La solution pour guérir le syndrome de l’intestin qui fuit consiste à éliminer les aliments et les facteurs qui endommagent l’intestin (comme le gluten et le sucre). Remplacez-les par divers aliments de guérison tels que des aliments fermentés, du bouillon d’os, des grains germés, des graines et des noix, des sources saines de protéines, des légumes et beaucoup de gras sains.
  • Envisagez également de prendre des suppléments de guérison intestinale comme des probiotiques, de la L-glutamine, des enzymes pancréatiques et de la quercétine.
  • Assurez-vous de corriger toute carence en nutriments en incluant dans votre régime alimentaire une grande quantité d’aliments entiers qui fournissent du zinc, du fer et des vitamines B.

Déshydratation

La déshydratation se produit lorsqu’il y a une perte excessive de fluides corporels, en particulier d’eau et d’électrolytes – ou lorsqu’il n’y a pas assez d’eau absorbée. Lorsque vous commencez à avoir soif, votre corps est déjà déshydraté.

Les causes de la déshydratation :

  • exercice excessif sans renouvellement des réserves
  • boire du soda ou d’autres boissons à la place
  • être dehors au soleil pendant une heure ou plus
  • maladie – vomissements, diarrhée, transpiration
  • diabète
  • médicaments sous ordonnance
  • cycle menstruel
  • syndrome de l’intestin irritable
  • stress
  • négliger de boire de l’eau
  • plus hautes altitudes

La cause la plus fréquente de déshydratation est tout simplement de ne pas boire suffisamment d’eau ou de remplacer l’apport en eau par des boissons gazeuses ou des jus. C’est une erreur critique car non seulement cela augmente votre taux de sucre dans le sang, mais aussi vos cellules ne peuvent pas obtenir assez d’eau pour fonctionner correctement !

Les principaux électrolytes du corps – sodium, potassium, chlorure et bicarbonate – sont des composés ioniques qui aident littéralement votre corps à avoir de l’énergie par la force de l’électricité qui maintient vos organes et vos cellules en fonctionnement. Certaines parties du corps qui sont plus « électriquement câblées » et qui nécessitent une grande quantité d’électrolytes et d’eau comprennent le cerveau, le cœur, le système nerveux et les muscles.

La déshydratation affecte la viscosité réelle (épaisseur) de votre sang et la quantité que votre cœur doit battre à chaque minute, alors qu’il essaie d’acheminer l’oxygène à toutes vos cellules.

Lorsque vous êtes déshydraté, votre cœur envoie de l’oxygène et des nutriments à votre cerveau, vos muscles et vos organes à un rythme plus lent ; par conséquent, vous commencez à ressentir :

  • fatigue/épuisement
  • léthargie
  • mauvaise humeur
  • comme si vous aviez un « brouillard cérébral »
  • faiblesse des muscles
  • incapacité à se concentrer et à accomplir des tâches

Selon des chercheurs de l’École de psychologie de l’Université de Barcelone, « être déshydraté de seulement 2 % nuit à la performance dans les tâches qui requièrent de l’attention, des aptitudes psychomotrices et de la mémoire immédiate ». (11)

Remèdes naturels pour la prévention de la déshydratation

Buvez plus d’eau tout au long de la journée, augmentez votre consommation de légumes et de fruits, et assurez-vous d’obtenir beaucoup d’électrolytes sous forme d’aliments entiers. En ce qui concerne les fruits et les légumes, voici quelques-unes des meilleures options pour obtenir des électrolytes et pour rester hydraté :

  • Eau de noix de coco
  • Céleri
  • Pastèque
  • Melon cantaloup
  • Concombre
  • Kiwi
  • Poivrons
  • Agrumes
  • Carottes
  • Ananas

Pour calculer la quantité d’eau que vous devez boire quotidiennement pour éviter la déshydratation, prenez votre poids en livres, divisez ce chiffre par deux. En d’autres termes, si vous êtes une femme qui pèse 140 livres (63 kg), vous devez boire environ 80 onces par jour (2.3 litres), soit environ dix verres d’eau de 23 cl pour rester complètement hydratée.

Mais ce n’est que la quantité d’eau que vous devez boire si vous ne faites pas d’exercice ou si vous ne faites pas d’effort ! Si vous faites de l’exercice ou si vous êtes actif, vous devez idéalement boire au moins 20 cl de plus pour chaque 30 minutes d’exercice.

Stress émotionnel

La fatigue peut-elle être psychologique ? Eh bien, le stress émotionnel peut avoir des répercussions considérables sur votre niveau d’énergie, surtout lorsque le stress progresse au point de provoquer un trouble d’anxiété ou un problème lié au sommeil.

15 % des personnes de 18 à 65 ans présenteront un trouble anxieux au cours de l’année, en 21 % au cours de leur vie. (12)

Stress émotionnel et/ou causes psychologiques

Les troubles anxieux sont causés par un ensemble complexe de facteurs de risque, notamment :

  • génétique
  • chimie du cerveau
  • habitudes alimentaires et mode de vie
  • Il est également très courant pour une personne anxieuse de souffrir également d’une forme de dépression, et vice versa – par conséquent, les niveaux d’énergie peuvent en souffrir encore plus.
  • mauvaise santé intestinale

Remèdes naturels pour le stress émotionnel

Pour lutter contre le stress émotionnel, vous devrez vous concentrer sur l’adaptation de votre alimentation (voir ci-dessous), mais aussi :

  • Dormez bien et faites de l’exercice.
  • Evitez les stimulants, y compris ceux que l’on trouve dans de nombreux aliments transformés.
  • Essayez également d’utiliser des huiles essentielles, des herbes adaptogènes et de prendre des suppléments comme le magnésium et les vitamines B qui vous aident à faire face au stress.
  • Les probiotiques.
  • Envisagez un régime alimentaire de guérison pour résoudre le problème de façon plus approfondie.

Déséquilibre de la glycémie

La plupart des gens ont des déséquilibres glycémiques qui peuvent être facilement corrigés, mais ils ne sont même pas conscients que c’est un facteur majeur qui contribue à leurs problèmes de santé et à leur manque d’énergie. Il y a de fortes chances que si vous êtes toujours fatigué, votre glycémie y soit pour quelque chose. Au fil du temps, les déséquilibres de la glycémie peuvent entraîner des maladies graves comme le diabète de type 2, qui touche 5 % de la population. (13)

Les symptômes d’un déséquilibre du sucre dans le sang sont les suivants :

  • sensation de fatigue/épuisement
  • envies de nourriture
  • maux de tête
  • humeur
  • anxiété

Les causes du déséquilibre de la glycémie :

  • une mauvaise alimentation (aliments transformés, sucres ajoutés et glucides simples)
  • diabète de type I et II
  • fonction pancréatique
  • parasites
  • candida

La glycémie se déséquilibre lorsque votre alimentation est trop riche en diverses formes de sucre, qui pénètrent rapidement dans la circulation sanguine et peuvent provoquer des sautes d’humeur dues à des élévations extrêmes de la glycémie. Les aliments sucrés, surtout ceux qui sont transformés et qui contiennent des tonnes de sucre ajouté, vous font vivre un « pic de sucre » suivi d’un « effondrement du sucre ».

Remèdes naturels pour les déséquilibres glycémiques

Pour rétablir le contrôle de la glycémie, il faut réduire réellement, voire éliminer complètement, toutes les sources de sucre raffiné de votre alimentation. Ces sources comprennent :

  • Toutes les boissons sucrées – qui sont parmi les pires coupables – comme tous les sodas, les jus de fruits, les boissons énergisantes et les boissons sucrées à base de café ou de thé.
  • Les collations emballées comme tous les biscuits, gâteaux, céréales et bonbons.
  • Même les édulcorants naturels comme le miel et le sirop d’érable, qui peuvent quand même affecter le taux de sucre dans le sang.
  • Envisagez également de réduire ou d’éliminer les céréales, surtout celles qui contiennent du gluten comme les produits du blé (y compris le « blé entier »). Ces produits contiennent de grandes quantités de glucides qui sont transformés en sucre quelques minutes après leur consommation. Ils peuvent causer une inflammation intestinale qui affecte des hormones comme le cortisol et la leptine, vous laissant avec une sensation de faiblesse et de fatigue.
  • Le lait de vache et les produits laitiers conventionnels (non biologiques et pasteurisés) devraient également être éliminés. Évitez les produits laitiers qui contiennent de la caséine A1, qui est produite par les vaches conventionnelles et que l’on retrouve dans la plupart des laits, yogourts et fromages disponibles en magasin. Lorsque vous achetez des produits laitiers, n’achetez que des produits crus et biologiques provenant d’animaux élevés au pâturage.

Mauvaise alimentation

Vous avez probablement remarqué que presque toutes les causes de votre sensation de fatigue permanente peuvent être partiellement atténuées en modifiant votre alimentation. C’est parce que votre régime alimentaire a un impact sur :

  • les hormones, causant des déséquilibres
  • la fonction des neurotransmetteurs, qui vous rendent enclin à l’anxiété ou à la dépression
  • les cycles de sommeil, ce qui rend difficile l’obtention d’un sommeil réparateur suffisant
  • humeur
  • conception de la vie
  • la motivation et bien plus encore

Les causes d’un mauvais régime alimentaire qui vous fatiguent :

  • habitudes
  • style de vie
  • commodité
  • autres influences
  • faible priorité

Un des plus grands facteurs de risque pour se sentir fatigué tout le temps est d’être un « carboholic », c’est-à-dire une personne qui mange trop de céréales, de glucides raffinés et d’aliments sucrés. Cette même personne n’acquiert pas non plus suffisamment de gras, de protéines, de légumes et de nutriments essentiels sains qui soutiennent une énergie continue.

Comment corriger un mauvais régime alimentaire :

Au lieu de tomber dans le redoutable « coma post-déjeuner » de 14 heures, essayez de modifier votre régime alimentaire pour y intégrer davantage de ces aliments qui favorisent l’énergie :

  • Aliments riches en vitamines B : Les vitamines B sont abondantes, surtout dans les aliments riches en protéines. Essayez d’en avoir en abondance comme le bœuf nourri à l’herbe, le poisson pêché à l’état sauvage, les œufs et la volaille biologiques sans cage et toutes sortes de légumes verts à feuilles.
  • Des aliments riches en calcium, en magnésium, en sélénium et en zinc, qui peuvent tous vous aider à soulager le stress et à mieux dormir – ces aliments comprennent les produits laitiers biologiques non pasteurisés, les avocats, le saumon sauvage, les légumes verts, les noix et les graines.
  • Des sources saines de gras, y compris les acides gras oméga-3 – poissons sauvages, graines, huile de noix de coco et d’olive, avocats et noix – peuvent aider à stabiliser les hormones et votre humeur, afin que vous puissiez mieux dormir la nuit et combattre la dépression, le stress et les troubles de la thyroïde (comme l’hypothyroïdie) ou des surrénales.

En même temps, essayez de limiter ou d’éviter ce qui suit…

  • Les aliments riches en sucre : Consommer trop de sucre peut avoir un impact négatif sur votre énergie en vous donnant des « pics de sucre » suivis de « creux » dans le sang.
  • Farine transformée et raffinée : Ces aliments « glucides simples » agissent de façon très similaire au sucre dans le corps. Ils entraînent des fluctuations du taux de sucre dans le sang, des sautes d’humeur, des changements hormonaux et des fringales.
  • Excès de caféine : Un excès de caféine peut causer de l’anxiété et nuire à votre capacité de bien dormir, même si vous arrêtez d’en boire dans l’après-midi. La caféine peut rester dans votre système jusqu’à six heures, alors si vous devez en consommer, réduisez votre consommation vers midi chaque jour.
  • Trop d’alcool : L’alcool peut vous aider à vous endormir, mais il interfère aussi avec le sommeil paradoxal (sommeil à mouvements oculaires rapides), qui est l’état de sommeil le plus profond nécessaire pour se sentir reposé le lendemain. Il peut également accroître l’anxiété et rendre difficile la gestion du stress.

Achetez maintenant vos huiles essentielles pour lutter contre la fatigue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s